Lyon – Bordeaux

Demain, la ligue des champions commence ses 1/4 de final. Cela faisait bien longtemps que l’on avait pas vu 2 clubs français en 1/4. Qui plus en dans le même match. Alors, si la france est sûr de voir un de ses 2 clubs en 1/2 finale, on pouvait aussi espérer en voir 2… ou aucun, oui, c’est vrai.
Donc, demain, Lyon reçoit Bordeaux. rencontre de ligue 1 ? on ne voit pas pourquoi cela en serait autrement. D’autant plus que cette fin de championnat étant palpitante et si serrée que si les deux équipes s’afffrontaient pour le compte du championnat, l’investissement des deux équipes seraient le même. Car si une demi final, c’est quelque chose d’extra ordinaire, le championnat, c’est quand même le pain quotidien.
Alors comment les deux équipes voient elles ce match.
Du côté de lyon, Jean Michel Aulas, égal à lui même… on beurre, et on pic :«L’objectif de l’Olympique Lyonnais sera de faire le même résultat que contre le Real Madrid, mais on sait que Bordeaux est probablement aussi fort que le Real. Pour cela, il faudra renouveler l’exploit à Gerland pour arriver au match retour dans de bonnes conditions psychologiques et de résultat.» puis, «Il faudra aussi montrer à travers ce match aller, avec l’appui de nos supporters et c’est un appel que je lance, que le grand club c’est Lyon. Que même si Bordeaux est venu nous prendre le trophée de champion l’an passé, on a l’ambition de revenir dans le championnat mais surtout de démontrer que le vrai club européen de demain c’est Lyon et pas Bordeaux.»

« On est à peu près dans la même situation. Lyon n’a jamais caché son objectif de disputer une demi-finale. Je pense qu’on l’a enterré trop vite. Bordeaux doit être attentif, car tout peut arriver dans cette fin de saison qui va être intense. » Prudent, le dirigeant girondin refuse toutefois de faire de l’OL un favori.

alors, quel club français pour une victoire ???

Mis en confiance par le parcours de ses hommes qui ont tout de même battu la Juventus et le Bayern Munich, Nicolas De Tavernost est serein. Forcément, la comparaison avec Jean-Michel Aulas est donc inévitable. « Il ne faut pas avoir de telles prétentions. Chacun a sa propre histoire, avec ses moyens et ses ambitions. Aulas est un grand professionnel. Ce qui nous rassemble, c’est une politique basée sur la durée. Lyon a peut-être mis du temps pour être champion, mais il est resté longtemps. »On saura à la mi-mai si Bordeaux est capable de prolonger son règne.

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.

Powered by WordPress | Free WordPress Templates by Free WordPress Themes | Thanks to WordPress News Themes and
9eb207fa54540eb27b99023d8ae68f03JJJJJJJJJJJJ