Un match épique !

Ronaldo s'est montré décisif face au FC Barcelone

Ronaldo s'est montré décisif face au FC Barcelone

Acte 3. Le Réal de Madrid et le FC Barcelone se sont rencontrés pour la 3ème fois de la saison, cette fois-ci en terrain neutre, à Valence. Contrairement au match de Samedi où les deux formations se sont quittées sur un score de 1-1, il y a eu un vainqueur et c’est le Réal Madrid qui l’a emporté cette fois.

Des Madrilènes héroïques

Sensés joués en 4-3-3, les Madrilènes ont plus souvent évolué en 4-5-1 avec un milieu à 5 et très mobile, composé d’Özil, de Khédira, d’Alonso, de Di Maria et de Pepe. Ce dernier a apporté sa science de l’anticipation et de la puissance physique au milieu. Résultat : les Barcelonais ont été génés dans l’organisation de leur jeu et Messi and Co ne se sont procurés aucune occasion en première période. Bien que les Madrilènes aient eu de belles occasions en première période, la seconde a été plus difficile pour eux. Les hommes de Guardiola ont appuyé nettement sur l’accélérateur et il a fallu un très bon Casillas pour permettre aux Madrilènes de rester à égalité. Il a aussi fallu une très bonne défense devant lui. Le quatuor Arbeloa, Sergio Ramos, Carvalho et Marcelo a été impressionnant de rigueur et de courage. Cristiano Ronaldo, pas brillant, a été décisif en marquant l’unique but en prolongation

Du courage il en fallait mais aussi une préparation mentale. En effet contrairement au match au Camp Nou, les Madrilènes semblaient prêts mentalement à ne pas avoir la possession du ballon, ils semblaient accepter déjà le fait qu’ils allaient beaucoup courir et ont bien préparé et maîtrisé le jeu sans ballon avec des pressings incessants, des couvertures mutuelles, et des tactiques du hors jeu bien réalisées.

En attendant les demi-finales de la Ligue des Champions

« Quelqu’un m’a surnommé l’entraîneur à titre plutôt que l’entraineur de football. Merci, merci, J’aime çà, j’aime être l’entraîneur qui remporte des titres… ». Avec son premier titre chez les Merengues, Mourinho, qui avait opté pour le silence ces derniers jours, l’a imposé à Johan Cruyff. Plutôt qu’un complexe d’infériorité c’est plutôt la rage de vaincre qui a dominé chez les Madrilènes et qui pourra les servir pour les 2 prochaines confrontations, en Real Barça Ligues des Champions cette fois-ci.

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.

Powered by WordPress | Free WordPress Templates by Free WordPress Themes | Thanks to WordPress News Themes and
c708308fdccbe5fbbe1436d502732f3fwwwwwwwwwwww